Fleurs de Bach

Histoire

Les Fleurs de Bach ou Elixirs floraux prennent le nom de leur concepteur, le docteur Edward Bach, médecin et homéopathe britannique, né en 1884 et mort en 1936.
Il étudie la médecine au Univesity College Hospital de Londres et commence à pratiquer cette dernière dans cette même ville. Immunologue, pathologiste et chirurgien, il partage l’avis d’Hippocrate, Paracelse et Hahnemann, disant qu’il n’y a pas de maladie mais des malades. Tout trouble physique est la conséquence d’une attitude mentale ou émotionnelle erronée, appelé état d’âme. Il décide alors de consacrer sa vie à la recherche de remèdes permettants aux malades de retrouver l’état d’esprit menant à la guérison.
Commencant par l’homéopathie, en 1930 il va abandonner son poste d’homéopathe et son cabinet pour retourner dans la campagne de son enfance. Il va finir par mettre au point 38 remèdes appelés élixirs floraux qu’il classe en 7 groupes.

7 groupes

  • Peur
  • Incertitude
  • Manque d’intérêt pour le présent
  • Solitude
  • Hypersensibilité aux influences extérieures
  • Abattement et désespoir
  • Souci excessif pour le bien-être d’autrui

Les seuls documents traitant de ces 38 remèdes laissé par le Dr. Bach se trouvent dans deux petits livres. Le premier “La guérison par les Fleurs” expose sa conception de la guérison. Le second ouvrage s’intitule “Les douze guérisseurs et autres remèdes” et donne une description des 38 remèdes qu’il a mis au point et les classe par groupes.
Mais le Dr. Bach, bien que connu pour ces remèdes, est également l’un des premiers à avoir travaillé sur la flore intestinale et compris l’importance qu’elle peut avoir sur la santé…

Fleurs

La majorité des fleurs utilisées dans la préparation des élixirs se trouvent facilement dans la nature ayant un climat proche de celui de la Grande-Bretagne. Le but à cela est de permettre à tous de créer ses propres remèdes facilement.
Les élixirs sont obtenus grâce au procédé de solarisation qui consiste en l’immersion des sommités fleuries dans de l’eau de source puis à une exposition au soleil. Une fois le temps d’exposition atteint, l’eau est filtrée puis conservée dans de l’alcool (initialement du cognac).

Recettes ?

Chaque fleur a une caractéristique particulière. En les mélangeant, nous obtenons un remède adapté à une personne à un moment donné. Il n’existe aucune recette permettant un protocole en fonction d’une pathologie. Ainsi, en suivant la pensée du Dr. Bach et de ses confrères, nous traitons le malade et pas la maladie.

Une seule recette nous a été laissée, connue certaines fois comme le 39ème élixir. Il s’agit du remède de secours, plus connu sous le nom de “Rescue”, très utile en cas de choc, stress intense…